Auteur :  Stephen KING

Editeur : J'ai lu

Date de parution : 27 mars 1998

Nb de pages : 509 p.

Prix : à partir de 7,90 €. Commandez vite sur Amazon !

Thème : Peine de mort - Fantastique- Surnaturel - Prison

Quatrième de couverture : 

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.

La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Aux frontières du roman noir et du fantastique, ce récit est avant tout une brillante réflexion sur l'exécution capitale. Un livre de Stephen King très différent de ses habituelles incursions dans l'horreur, terriblement efficace et dérangeant.

 

Note : 10/10

 

Mon avis : C'est mon livre préféré de Stephen King. J'avais déjà lu un certain nombre d'ouvrages de l'auteur auparavant et parmi eux, des pépites comme Carrie, Simetierre, Cujo, Christine ou encore Shining mais là...Cette histoire, très différente des autres, je l'ai adorée car elle allie le fantastique avec des faits réels comme la peine de mort, la chaise électrique et le racisme. Les personnages sont incroyables de cruauté ou encore de bonté. 

Ce livre est une véritable réflexion sur la peine de mort. En ce qui me concerne, mon avis sur le sujet a radicalement changé suite à la lecture de ce livre. 

Cela fait bien longtemps que j'ai lu cette histoire (au moins 20 ans !) et je me rappelle encore aujourd'hui ma joie lorsque j'ai vu pour la première fois une affiche de cinéma sur laquelle figurait Tom Hanks avec le titre "The green mile". L'adaptation cinématographique se rapproche bien du livre et c'est tant mieux !

A lire et à relire...

 

Extrait  : "Un Noir, vêtu d'une salopette maculée de sang, était assisau bord de la rivière. le Noir le plus grand et le plus fort qu'ils aient jamais vu...John Caffey. Ses gigantesques pieds aux orteils écartés étaient nus. Il portait sur la tête un foulard rouge, à la manière dont les femmes de la campagne se coiffent de leur mouchoir à l'église. Un nuage de moucherons l'entourait. Sur chacun de ses bras gisait le corps dénudé d'une fillette."

Retour à l'accueil