Auteur :  Markus Zusak

Editeur : Pocket jeunesse

Date de parution : 2007

Nb de pages : 559 p.

Prix : à partir de 8.20 euros sur Amazon.

Thème : Guerre - Livres - Enfance - Mort - Juifs

Traduit de l'anglais (Australie) par Marie-France Girod

Quatrième de couverture : 1939, en Allemagne nazie, le pays retient son souffle. La mort n'a jamais été aussi occupée.

C'est la mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. parmi eux, une rencontre va éveiller sa curiosité, celle de Liesel Meminger.

Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. 

Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret...

Celui qui l'a aidée à survivre. celui qui a même inspiré à la Mort un bien joli surnom : "la voleuse de livres"...

 

Mon avis : Original cette manière de faire parler la Mort qui ne manque pas d'humour, de sarcasme et même de sentiments contradictoires vis à vis des humains.

J'aime cette histoire, certes,  parce que cette guerre fait partie de notre Histoire mais aussi parce l'on y trouve une multitude de personnage attachants : Liesel bien-sûr, mais aussi son meilleur ami, Rudy, son père adoptif : Hans Hubermann, Max, et même sa mère adoptive malgré son comportement abrupt. 

De plus, dès que le sujet principal est le livre lui-même, cela ne peut que me plaire. 

Belle lecture.

 

Note : 9/10

 

Extrait 1 :

On peut faire beaucoup de mal à quelqu'un en le laissant vivre.

 

Extrait 2 : 

Je les portais à la main, comme des valises. Ou bien je les jetais sur mon épaule. c'est seulement les enfants que j'ai emportés dans mes bras.

 

Retour à l'accueil